Culte de Noël 23 des familles à Rennaz

Le 17 décembre à 10h15 à l’église de Rennaz, suivi d’un repas pour tous sur inscription.

Je ferrai une narration biblique du début de l’Evangile de Luc durant le culte des familles. Durant le repas, je raconterai un conte de Noël contemporain.

Contes en banc du 6 octobre 2023

Le 6 octobre 2023, de 16h00 à 18h30, pour la troisième action de « Contes en banc », j’étais à nouveau près du banc au bord du lac, à la place de l’Ouchettaz à Villeneuve pour raconter des histoires aux passants.

Je suis arrivée pile poil en même temps qu’une amie. D’autres amis sont arrivés, des collègues, et des auditeur·ice·s sont venus exprès pour entendre les contes du jour.

Des promeneurs de chiens, des cyclistes et trotteurs (ou trottinetteurs?), des gens pressés, des touristes aux langues diverses… beaucoup sont passés sans se laisser intéresser.

Quelques-unes ont accepté ma proposition et se sont installées, d’autres ont tendu l’oreille en passant, et se sont arrêtés pour entendre la fin de l’histoire.

Chacun est reparti avec le sourire, et quelques étoiles dans les yeux !

Quelles histoires ?

Dans le désordre, j’ai raconté

  • Bracaillon, le héros de la légende des mines de sel de Bex était à nouveau présent. « Ah, si les hommes savaient… le trésor dans la montagne… » (trouvé dans : E. Montelle, Contes de Suisse Romande 1)
  • l’Amour des roses « J’aime les roses, mon enfant, et toi ? » (conte du Moyen Orient, trouvé dans : H. Gougaud, Le livre des chemins)
  • Choisis la vie ! un caillou noir et un caillou blanc pour un choix d’importance (conte trouvé sur plusieurs continents, dont:« Hassan le clairvoyant », Conte de sagesse, par Praline Gay-Para dans Contes populaires de Palestine, éd. Babel 2003)
  • L’enfant d’éléphant (Rudyard Kipling, Histoires comme ça)
  • La liberté de l’oiseau, ou « comment le théâtre rend la liberté ! »
  • Askeladd et le troll, conte norvégien (recueilli par Asbjörnsen et Moe)
  • Roule galette (randonnée traditionnelle)

Dans quel cadre ?

Quelques conteuses du collectif ça clignote ont imaginé, en automne 2022, de lancer le mouvement de « Contes en banc » en Romandie. Quelques rencontres et téléphones plus tard, le bouche à oreilles ayant fait son œuvre, nous voilà une soixantaine de conteurs de tous les cantons romands enthousiasmes à l’idée d’y participer. Chacun a choisi un banc public, et s’y est installé de 16h à 18h30 lors des trois vendredi prévu, afin d’y raconter des histoires aux passants.

C’est un événement commun qui nous a rassemblés, conteurs et conteuses, sans nous réunir physiquement autour de l’envie d’apporter chacune et chacun une touche réjouissante et rayonnante grâce à nos si précieuses histoires.

Voici où se situaient les différents bancs (cliquer sur cette ligne) !

Et après ?

Peut-être remettrons-nous des contes sur des bancs l’année prochaine ? la décision n’est pas encore prise. Ce qui est certain c’est que moi, je continuerai à raconter des histoires par-ci et par là… Venez revoir mon site, ou inscrivez-vous à ma lettre de nouvelles pour le découvrir en temps utiles !

Contes en banc à Villeneuve, 2 juin 2023

Vendredi 2 juin, de 16h à 18h30, sur un banc près du Léman, sur la place de l’Ouchettaz, j’ai raconté une légende et des contes aux passants ! Comme une soixantaine d’autres conteurs de Romandie !

Pour cette deuxième action, le grand soleil était là, mon immense parapluie a joué les parasols plus que le décor !

Peu se sont arrêtés : c’était la fête dans la Grand-Rue, et nombreux étaient les gens trop occupés. Nombreux aussi étaient les personnes intéressées par l’idée de ce partage, sans toutefois vouloir s’arrêter.

Une dame est venue pour partager deux heures avec moi. Une autre s’est laissé attirer par une annonce dans l’agenda culturel, quelques autres se sont arrêtés pour un instant.

Elles et ils ont entendu :

  • « L’amour des  roses » (trouvé dans : H. Gougaud, Le livre des chemins)
  • « La cruche fêlée » (Provenance probable : Chine)
  • « Bracaillon, la légende des mines de sel de Bex » (trouvé dans : E. Montelle, contes de Suisse Romande 1)

Contes en banc,

c’est un projet Romand auquel je m’associe. Pour en connaître les tenants et aboutissants, cliquez là !

Contes en banc à Villeneuve, 31 mars 2023

Vendredi 31 mars de 16 à 18h30,

sur un banc près du Léman, sur la place de l’Ouchettaz, j’ai raconté des histoires aux passants !

Après-midi tempétueux. Des promeneurs de chiens, des joggeurs et joggeuses, des gens pressés qui craignaient l’orage. Vers 16h40, une dame s’est arrêtée pour une toute petite histoire : « Nasr Eddin et le sel » (trouvé dans : Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja, ed. Libretto).

En terminant cette histoire, je constate que MeteoSuisse annonce l’arrivée imminente d’un orage violent. Et sur le lac, il s’approchait à grande vitesse. J’ai rangé « mon » banc pour aller me mettre à l’abri, et c’est là que sont arrivées un couple et une dame venus de loin exprès. Nous nous sommes donc réfugiés sur le banc dans le débarcadère. Ils ont entendu :

  • « Le silence de l’oiseau » (trouvé dans : JC. Carrière, Le cercle des menteurs)
  • « La tunique de marbre » (idem)
  • « Bracaillon, la légende des mines de sel de Bex »
  • « L’amour des  roses » (trouvé dans : H Gougaud, Le livre des chemins)

Après m’être réchauffée quelques minutes avec un thé chaud, je suis retournée vers « mon » banc pour y essuyer à nouveau quelques refus, et finalement, vers 18h20, raconter à nouveau « L’amour des roses » à un promeneur âgé.

Contes en banc,

c’est un projet Romand auquel je m’associe. Pour en connaître les tenants et aboutissants, cliquez là !

 

Fenêtre de l’Avent à Caux, Noël 2022

Ce 24 décembre, les habitants du village de Caux participaient à la dernière fenêtre de l’Avent à la chapelle protestante, et moi aussi. J’y ai conté « la ville dans la nuit » (journal Pomme d’Api, texte de Marie-Hélène Détail)

La légende de Saint Martin

Au-delà du célèbre épisode du manteau, que nous disent la légende dorée et les légendes plus anciennes au sujet de ce personnage connu du lVème siècle européen ?

J’ai préparé ce sujet, partant de l’enfance et la jeunesse de Martin, passant par sa relation avec les animaux et la nature, pour arriver à son décès et à « l’été de la Saint Martin ».

Conterie d’une bonne demie heure.

Nuit du conte en Suisse : Métamorphoses

Pour la version 2022 de la Nuit du Conte en Suisse, un établissement scolaire de Renens m’a invité pour raconter des métamorphoses en début de soirée à ses élèves.

Le premier conte fut « l’enfant d’éléphant » (trouvé dans « Histoires comme ça » de Rudyard Kipling )

Puis : « Le miroir »

Suivi de « la princesse grenouille » (trouvé dans : « 1000 ans de contes » aux éditions Milan)

Et pour terminer : « Juan Bobo » (trouvé dans : )

Survol de la mythologie nordique

Une traversée contée de l’Edda, texte fondateur
de la mythologie scandinave

Odin, Freyia, Thor…

Snorri Sturluson a écrit l’Edda il y a maintenant 9 siècles. C’est une compilation d’écrits préalables racontant en détails la Création du Monde et la vie des êtres puissants auxquels croyaient les vikings.

Pour les voyageurs partis avec Samare aux Lofoten, et pour les membres de l’Association « les Amis de Samare« , j’ai débroussaillé cet imposant volume. J’en ai conté une partie importante à Montreux un soir de juin 2022.

L’autre, le prochain ?

C’est à Denens (VD), au soir du 3 juin 2021, pour la fête des bénévoles de la paroisse réformée de l’endroit que j’ai repris le fil des mots contés.

Nous avons d’abord cheminé avec le « Samaritain », vous savez, celui qui s’arrête pour s’occuper d’un blessé dévalisé par des bandits (évangile de Luc, chapitre 10 dès le verset 30).

La deuxième histoire mettait en scène deux équipes de peintres, des chinois et des byzantins qui, sans vraiment savoir qu’ils étaient ensemble pour le faire, créèrent un ensemble de peinture magnifique. (JC Carrière, « le cercle des menteurs »)

Bô Noël 2019

Les 1er et 8 décembre, l’Arbre à Contes me permet à nouveau de raconter l’Avent et Noël  dans le cadre de Bô Noël à Lausanne. Tous les détails ici-même d’ici peu.

Deux histoires en écho

Je vous concoctais chaque mois de la belle saison deux histoires qui résonnaient l’une avec l’autre.

Sur les quais d’Entre Deux Villes, à Vevey/La Tour, je les racontais à qui se laissait interpeller.

Vous trouverez là les exemples de tous les duos d’histoires déjà proposés.

Nuit du conte en Suisse

Le 8 novembre 2019, le village de Ballaigues m’invitait à participer à sa première « nuit du conte ».

Rendez-vous à 19h au Vieux Collège pour un tour du village conté en quatre postes et quatre conteurs différents.

J’étais à l’église pour raconter au sujet des droits des enfants. Voici les histoires que j’ai racontées, et quel lien elles ont avec le thème.

J’ai d’abord raconté le vitrail central de cette jolie église de Ballaigues : « Laissez venir à moi les petits enfants », tiré de la Bible (Luc 18, 15-18). Ou comment Jésus reconnaît aux enfants une place centrale dans la vie et le monde.

J’ai ensuite raconté un conte merveilleux : la belle et longue histoire de « Grande Étoile et l’oiseau de vérité ». Trois enfants rejetés et recueillis dans une famille aimante, partant à la recherche de leurs origines.

Naître à la lumière

19ème rencontre au bord du lac.

Un conte merveilleux, le prince serpent (conte-type 433) qui montre comment l’héroïne a su trouver le chemin du prince charmant bien caché sous tant d’écailles, d’écorces et de misère.

Ce conte faisait écho à l’histoire du début, où nous avons suivi les pas de Jésus, dans l’évangile de Luc (chapitre 4,31 – 5,11). Il commence par extraire des démons et des fièvres, puis il permet à quelques pêcheurs de sortir tant et tant de poissons de l’eau.

Et parlant du public, plusieurs personnes ont été tentée d’écouter un moment : d’abord une dame et ses deux filles, puis un couple, et une habituée. En cours de conte, une autre dame a été attirée… et est restée scotchée.

 

(lmage par Stefan Keller de Pixabay)

contes à la bibliothèque d’Yverdon, juin 2019

Le 5 juin à 16h puis à 16h30, deux demies heures de contes à la suite pour répondre à quelques questions qu’on ne se pose pas… mais que parfois les enfants se posent !

Contes dès 3 ans accompagné d’un adulte et seul dès 5 ans